defr

Entraînement de force

Fini de se tordre la cheville

Comment peut-on lutter contre une cheville instable?

Le problème

De nombreux joueurs de basketball et de volleyball ont recours au taping pour le sport, ou portent des bandages fixes pour ne pas se tordre la cheville. Les joggeurs dont le pied fléchit fortement vers l’intérieur lorsqu’ils le déroulent portent souvent des semelles. Toutefois, il ne s’agit pas là de solutions véritables mais d’une compensation d’une musculature trop faible, qui est alors incapable de soutenir suffisamment notre cheville.

La solution

Il est préférable de renforcer ces pronateurs et supinateurs – telles sont les conclusions de l’étude menée à l’Université de Duisburg-Essen. Durant dix semaines, 22 étudiants de sport ont musclé leurs muscles tibiaux. Ils ont entraîné leur jambe droite sur les machines B3 et B4, tandis qu’ils musclaient leur jambe gauche avec un appareil d’entraînement des mollets. Pour vérifier la stabilité de la cheville avant et après l’entraînement, les mouvements du pied droit et du pied gauche lors de la course ont été étudiés dans un premier temps outre la force, puis dans une simulation de torsion latérale de la cheville. Pour neuf participants, les augmentations de masse musculaire ont également été évaluées au moyen d’une imagerie par résonance magnétique.

Le résultat

Les deux jambes témoignaient d’une augmentation des muscles tibiaux antérieurs et péroniers latéraux. L’entraînement sur la B3/B4 a conduit à des gains de force significatifs des pronateurs et supinateurs. Par ailleurs, du fait de la meilleure tension musculaire latérale et des délais de réaction raccourcis, les participants se tordaient moins la cheville.

L’effet

Lors de la course, le pied est davantage sécurisé musculairement lors de la pronation et il est déroulé de façon contrôlée. Cela se traduit par une nette stabilisation de la cheville. Les coureurs en profitent tout particulièrement: une pronation excessive est à l’origine de nombreuses douleurs telles que le syndrome de la bandelette ilio-tibiale, les problèmes au tendon d’Achille, le syndrome de la crête tibiale ou une inflammation des fascias plantaires.


Avec des pronateurs et des supinateurs puissants :

  • vous courez plus longtemps sans douleur et avec plus de puissance
  • vous vous protégez des blessures sportives
  • vous pouvez à nouveau enfiler vos chaussettes en vous tenant sur une seule jambe
  • vous ne vous tordez plus la cheville et vous évitez les chutes dangereuses jusqu’à un âge avancé