defr

Recherche

Résumé: Une étude de faisabilité explorative

Modification de la compétence d’exercice motrice des muscles du plancher pelvien à l’issue d’un entraînement intensif de douze semaines sur les machines pour le plancher pelvien Kieser par des femmes souffrant d’une légère incontinence à l’effort.

 

Une étude de faisabilité explorative de la Haute école zurichoise de sciences appliquées (ZHAW) à l’hôpital Triemli

Objectif

L’importance des muscles du plancher pelvien (MPP) en lien avec la fermeture de l’urètre pour la préservation de la continence est reconnue par la plupart des auteurs ayant écrit sur le sujet, voire tous. La pathophysiologie de l’incontinence à l’effort (IE) reste mal connue, mais l’on table sur un dysfonctionnement des MPP. L’entraînement du plancher pelvien est ici considéré comme une possibilité de traitement standardisée. L’objectif de cette étude était de décrire les modifications de la compétence d’exercice motrice des MPP, la différence de gravité de l’IE à l’issue d’un entraînement de haute intensité (HIT) de douze semaines sur la machine A5 de Kieser Training pour le plancher pelvien, et la faisabilité de cet entraînement.

Méthodes

18 femmes âgées de 40 à 65 ans ayant connu au moins un accouchement, faisant état d’une activation correcte des muscles du plancher pelvien sur la machine A5 et présentant des symptômes d’incontinence légère à l’effort (1-5 points de l’International Consultation on Incontinence Questionnaire-Urinary Incontinence Short Form questionnaire [ICIQ-UI-SF Scores]), ont exécuté pendant 12 semaines, deux fois par semaine, un entraînement du plancher pelvien (HIT) sur la machine A5. La compétence d’exercice motrice des MPP a été évaluée sur la A5 au moyen de l’effort maximum (c’est-à dire par analogie avec le principe une répétition maximum), de l’effort maximum répétitif, de la résistance à la fatigue en cas d’effort maximum et de la précision de réalisation lors de l’exécution de l’entraînement. La gravité de l’IE était déterminée au moyen de l’ICIQ-UI-SF. La faisabilité englobait le taux de recrutement, le respect du programme d’entraînement et la quote-part d’abandon.

Résultats

Il n’a pas été recensé de changements statistiquement significatifs pour l’effort maximal et l’effort maximal répétitif (P = 0,85 resp. P = 0,29). Toutefois, un changement significatif pouvait être relevé au niveau de la résistance à la fatigue en cas d’effort maximum et de l’amélioration de la précision de réalisation (P =0,012 resp. P = 0,046). De plus, une amélioration significative de l’ICIQ-UI-SF (P =0,043) était mesurable. Le taux de recrutement était de 26%, le respect de l’entraînement de 96,5% et la quote-part d’abandon de 0%.

Conclusion

Cette étude fournit un premier éclairage sur les changements de la compétence d’exercice des MPP à l’issue d’un programme HIT de douze semaines sur la machine A5 par des femmes d’âge moyen souffrant d’une IE légère. Les données semblent indiquer qu’au terme d’une brève initiation à la machine A5, les femmes touchées par une IE légère pouvaient solliciter leurs MPP avec un effet bénéfique sur l’entraînement. Les résultats indiquent par ailleurs que ce programme d’entraînement s’accompagnait d’une amélioration du comportement des MPP et de l’incontinence à l’effort, comme en attestent les résultats et la compétence d’exercice MPP tout comme l’ICIQ-UI-SF. Bien entendu, il convient de garder à l’esprit que ces résultats peuvent être influencés par l’absence d’un groupe témoin. De nouvelles études seront nécessaires pour l’évaluation clinique.

Article connexe

Un entraînement efficace pour le plancher pelvien

Kieser Training fait de l’effet - l’étude de 2009

Mesure de la force

Pieds musclés – chevilles stables

De la musculation pour vos disques intervertébraux

Le pouls de la science: La musculation est une nécessité

Musculation: un entraînement de courte durée mais intensif est préférable

Entraînement du plancher pelvien – pour que la vessie ne fasse pas des siennes