defr

Recherche

Entraînement du plancher pelvien – pour que la vessie ne fasse pas des siennes

Bien souvent, il suffit d’un court éternuement ou d’un rire: involontairement, un peu d’urine s’échappe alors. Ce sont surtout les femmes qui sont touchées. Elles ont un bassin plus large que celui des hommes afin de pouvoir enfanter. Mais en contrepartie, la fonction de maintien et de soutien du plancher pelvien est mise à rude épreuve – et souvent même trop, notamment après des opérations fréquentes au bas-ventre ou des naissances, en cas de surpoids ou de relâchement du tissu conjonctif.

La ménopause et le bouleversement hormonal associé affaiblissent souvent encore les tissus. Des efforts physiques tels que tousser, rire, monter un escalier ou soulever une charge lourde peuvent conduire à une perte d’urine involontaire. Problème: lorsque le plancher pelvien est affaibli, le mécanisme de fermeture de l’urètre ne fonctionne plus de façon fiable. On parle alors d’incontinence à l’effort ou incontinence de stress, et près d’une femme sur quatre est concernée.

La bonne nouvelle: on peut y remédier. Une étude de la Haute école zurichoise pour les sciences appliquées (ZHAW) montre que la musculation ciblée peut aider à réduire une légère incontinence à l’effort. Pour les besoins de l’étude, 18 femmes concernées âgées de 40 à 65 ans se sont entraînées deux fois par semaine pendant trois mois sur la machine pour le plancher pelvien A5. Cet appareil d’entraînement a été développé par Kieser Training et introduit dans les studios en 2012. Beaucoup de personnes ignorent comment contracter correctement leur plancher pelvien. Pour cette raison, les retours reçus au cours de l’entraînement sont essentiels. Par une contraction et un relâchement délibérés des muscles du plancher pelvien, la personne qui s’entraîne guide une balle vir­tuelle le long d’une ligne définie à l’écran. Le capteur de pression situé dans l’assise me­sure alors les écarts, même minimes, dans la production de force et les traduit sur le moniteur. Les personnes qui s’entraînent savent ainsi immédiatement comment elles doivent réaliser l’entraînement et quel est l’effet d’un changement au niveau de la contraction.

Le résultat de l’étude est prometteur: au bout de trois mois d’entraînement sur la machine A5, les participantes pouvaient maintenir plus longtemps la force de ces muscles et réaliser les exercices avec plus de précision. Par ailleurs, l’incontinence à l’effort avait diminué.


Texte de Monika Herbst

Article connexe

Un entraînement efficace pour le plancher pelvien

Kieser Training fait de l’effet - l’étude de 2009

Mesure de la force

Pieds musclés – chevilles stables

De la musculation pour vos disques intervertébraux

Le pouls de la science: La musculation est une nécessité

Musculation: un entraînement de courte durée mais intensif est préférable

Résumé: Une étude de faisabilité explorative