Espace client
defr

Os, articulations, cerveau

Que faire en cas de démence?

On entend par «démence» (lat. Demen- tia = «sans esprit») une perte progressive de capacités intellectuelles telles que la capacité de réflexion et la mémoire, jusqu’aux changements de personnalité. Généralement, une maladie d’Alzheimer ou un problème d’irrigation sanguine des tissus cérébraux (ce que l’on appelle une démence vasculaire) est à l’origine de la démence. Des formes mixtes sont souvent observées. La démence est la cause la plus fréquente des besoins de soins liés à l’âge suite à la diminution des capacités motrices et fonctionnelles ainsi qu’à la perte d’autonomie qu’elle entraîne.

Dans les régions du monde OMS, près de 24,3 millions de personnes étaient atteintes de démence en 2010. Plus de 4,6 millions de nouveaux cas viennent s’y ajouter chaque année. Dans leur étude intitulée «Training bei Demenz» (S’entraîner lorsque l’on est atteint de démence), les spécialistes du réseau de recherche sur le vieillissement de l’Université de Heidelberg ont découvert que la musculation améliore nettement les performances cognitives et la qualité de vie générale. Ils étayent ainsi les recherches menées par des groupes d’études internationaux qui ont publié des résultats similaires ces dernières années – en 2008 dans le cadre d’une vaste méta-analyse. Les chercheurs de Heidelberg ont montré que la musculation augmente la performance intellectuelle et la capacité cognitive des personnes atteintes de démence, et qu’elle stabilise leur état psychique. Dans le même temps, la motricité et l’activation physique ont pu être améliorées, et le risque de chute a pu être réduit. De cette manière, il est possible d’atteindre une franche amélioration des performances physiques et mentales, de freiner la progression de la maladie et de maintenir l’autonomie. Les personnes concernées ne doivent donc pas accepter la maladie avec résignation, mais savoir qu’elles peuvent influencer activement son évolution grâce à une musculation ciblée.


Texte du Dr Michael Karl Eichler, médecin spécialiste en neurochirurgie et médecine du sport, Fulda / Reflex 37

Article connexe

[Translate to French:]

Nos os sont vivants

Quel est l’effet de Kieser Training sur les os?

[Translate to French:]

Quel est l’effet de Kieser Training sur la cheville?

Fini de se tordre la cheville

Notre cerveau – un maître de la coordination

Quel est l’impact réel de Kieser Training sur les cellules nerveuses?